Dessin-VotezSNJ

URGENT, fin du scrutin jeudi 11 juin, votez SNJ !

Le SNJ a recueilli 49,17% des voix au premier tour des élections à la Commission de la carte, face à cinq autres syndicats. Transformons l’essai au second tour, du 1er au 11 juin.


L’attribution de la carte de presse répond à des règles, les élus du SNJ en sont les garants. Comme tous les trois ans, la profession est appelée à renouveler ses représentants au sein de la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels (CCIJP).

Voter dans ce scrutin professionnel national unique en son genre, c’est d’abord défendre la carte de presse, un des socles fondateurs de la profession.

Voter pour le SNJ, c’est voter pour l’expertise, l’efficacité et l’équité. Alors que 25 % des journalistes « encartés » sont désormais en CDD, pigistes ou chômeurs, les élus SNJ insistent toujours pour que la Commission tienne compte des difficultés passagères des plus fragiles, que leur situation soit examinée aussi sur plusieurs années, en particulier pour les photojournalistes qui ne parviennent plus à vivre de leur travail dans la presse.

Implanté dans toutes les régions et tous les secteurs, présent dans de nombreuses entreprises de médias, représenté dans toutes les branches professionnelles de la presse, le SNJ est membre fondateur de la Fédération internationale des journalistes (FIJ), qui représente environ 600 000 journalistes à travers le monde.

Affilié à l’Union syndicale Solidaires, porteuse d’un syndicalisme de luttes et de transformation sociale, le SNJ est ancré de longue date dans le mouvement social intercatégoriel. À l’origine de toutes les grandes conquêtes de la profession, fervent défenseur de la liberté d’informer, du pluralisme, et de la qualité de l’information, le SNJ milite pour que les aides à la presse soient conditionnées à des critères sociaux et éthiques, et aussi pour qu’une loi garantisse enfin, en France, la protection des sources des journalistes, et la protection des lanceurs d’alerte.

Première organisation de la profession, le SNJ a fait sienne cette devise, inscrite en préambule de la charte d’éthique professionnelle réactualisée en 2011 : « Le droit du public à une information de qualité, complète, libre, indépendante et pluraliste, rappelé dans la Déclaration des droits de l’Homme et la Constitution française, guide le journaliste dans l’exercice de sa mission. Cette responsabilité vis-à-vis du citoyen prime sur toute autre ».

Vincent LANIER
Premier secrétaire général du SNJ

Votez tout de suite pour le SNJ