bigot_laurent

Laurent Bigot, candidat en région Centre

L’homme aux deux facettes

Journaliste pigiste et enseignant en journalisme, Laurent Bigot « rempile » volontiers comme candidat à un second mandat de correspondant suppléant à la CCIJP en région Centre. « Ce mandat me permet notamment de répondre de façon pertinente sur l’ob- tention de la carte à mes jeunes étudiants », déclare-t-il.

La formation initiale de l’Ecole publique de journalisme de Tours (EPJT), est un cursus universitaire reconnu par la profession s’adressant aux bacheliers (DUT) comme aux diplômés de l’enseignement supérieur (Année spéciale). Un cursus au cours duquel Laurent et ses collègues insistent en grande partie sur la nécessité, pour tout apprenti journaliste, de se poser des questions, de savoir chercher et trouver l’information, la maîtrise des outils techniques (radio, TV, web) n’étant finalement ni l’essentiel, ni le plus compliqué.

Candidat-Bigot

Le SNJ constitue aujourd’hui pour notre confrère « une source incomparable d’informations » lui permettant, ainsi que ses piges, de suivre de près l’évolution du métier de journaliste et celle des médias.

Précédemment, Laurent Bigot a assumé les mandats de délégué du personnel et de délégué syndical SNJ chez Editialis. Il en a gardé la curiosité pour la stratégie des entreprises, mais aussi de bonnes connaissances en droit social, contenu de la convention collective des journalistes, lecture des bulletins de paye… Un « plus » apprécié non seulement des étudiants, mais aussi des nombreux journalistes « qui trop souvent ne connaissent pas leurs droits » et s’adressent volontiers à lui, même s’ils ne sont pas syndiqués.

Désormais son investissement syndical passe essentiellement par son mandat de correspondant à la Commission de la carte. Laurent en dresse un bilan. « Avec Malik (Laïdi, candidat titulaire sortant SNJ), nous nous sommes bien partagés les demandes arrivant de la Commission pour la région Centre. Le seul bémol c’est que nous n’avons jamais d’échanges avec les correspondants patronaux et que nous ne recevons pas copie du dossier complet envoyé à la Carte ». Sa disponibilité est totale pour discuter d’améliorations à ce sujet.

Martine ROSSARD

© Photo collection SNJ