Accord formation dans l’audiovisuel : un plus pour les journalistes pigistes

L’accord formation négocié dans l’audiovisuel, déposé cette semaine au ministère du Travail,
doit entrer en vigueur intégralement dans les prochains jours. Les fédérations patronales se
sont engagées à financer la formation au delà de leurs obligations légales. Et à la demande du SNJ, des dispositions spécifiques ont été élaborées pour assurer l’accès effectif des journalistes pigistes à la formation. Ci-dessous, le communiqué du SNJ du 16 avril dernier.

FORMATION DANS L’AUDIOVISUEL

Le SNJ signe l’accord

Le SNJ vient de signer l’accord sur la formation continue dans la branche audiovisuel, négocié pendant plusieurs mois avec l’ensemble des organisations patronales représentant non seulement les chaînes de télévision et radios publiques et privées mais aussi les sociétés de production, la diffusion… Alors que la réforme de la formation professionnelle entrée en vigueur au 1er janvier 2015 réduit les obligations financières des entreprises en matière de formation, le SNJ se félicite de voir les entreprises de la branche s’engager à y consacrer au moins 0,30%  de leur masse salariale de plus que le minimum légal de 1%.

Par ailleurs, les efforts du SNJ pour un réel accès des journalistes pigistes à la formation ont permis des engagements notables : calcul rétroactif des heures de Droit individuel à la formation (DIF) à reporter sur le nouveau Compte personnel de formation (CPF), mode de calcul des futures heures de CPF, congé individuel de formation (CIF) rémunéré sans autorisation d’absence, rémunération des actions de formation sur le plan de l’entreprise. Mais ils n’ont pas permis d’obtenir un engagement de la partie patronale sur le calcul rétroactif, pour les CDD, des heures de DIF non utilisées.

Par contre, le SNJ déplore l’absence de toute négociation dans la presse et donc l’absence de toute politique de branche pour la formation  des salariés dans les innombrables publications quotidiennes et périodiques, agences de presse et entreprises de presse en ligne. Et il dénonce le non renouvellement de l’accord formation des journalistes pigistes de la presse, devenu caduc au 1er janvier 2015 après avoir  permis à ces salariés de bénéficier concrètement de l’ensemble des dispositifs et financements légaux mais aussi d’une offre collective conventionnée élaborée au sein de l’AFDAS.
Paris, le 16 Avril 2015

Lire l’accord 27 mars 2015